ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
À la recherche des solutions de demain
Les travaux de R&D menés à l’IRT Nanoelec visent la maîtrise des technologies émergentes qui affecteront les circuits intégrés, comme l’intégration 3D et la photonique sur silicium. Source : CEA
Les travaux de R&D menés à l’IRT Nanoelec visent la maîtrise des technologies émergentes qui affecteront les circuits intégrés, comme l’intégration 3D et la photonique sur silicium.
Source : CEA

L’institut de recherche technologique (IRT) Nanoelec est un consortium d’acteurs des secteurs privé et public, porté par le CEA. Sa mission est d’aider les entreprises à créer de la valeur et à différencier leur offre dans les domaines de la transition numérique. Nanoelec contribue à la compétitivité de la filière microélectronique, en particulier en France. Cet institut est basé à Grenoble, un pôle de premier rang mondial pour la recherche, l’innovation et la production dans cette filière. Ses programmes de R&D sont construits collectivement par des acteurs académiques et industriels. Ils portent sur la conception et la mise au point de nouveaux procédés, des systèmes et des composants dans les domaines des capteurs photoniques, écrans de nouvelle génération et capteurs d’images intelligents ; des technologies pour les objets connectés et la confiance numérique ; la caractérisation et la tenue aux radiations de composants et systèmes par les grands instruments. L’IRT Nanoelec conduit aussi des programmes d’ingénierie de formation et de diffusion technologique auprès des PME. Nanoelec s’adresse à de très nombreux secteurs des biens et des services, de l’industrie et des infrastructures à la consommation grand public, en passant par ceux des transports, de l’environnement et de la santé. L’institut a un budget annuel moyen de 54 millions d’euros, compte 258 partenaires associés depuis 2012, dont 203 PME et 22 entreprises étrangères. Nanoelec a déposé 199 brevets et 43 solutions logicielles depuis 2012.
www.cea.fr
https://irtnanoelec.fr

SUR LE MÊME SUJET
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10
MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF