ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
Automatismes et travail manuel de haute volée
Roland Bailly SA fabrique des produits industriels pour différents marchés internationaux et multisectoriels, allant de l’automobile à la téléphonie, en passant par l’aérospatiale, la lunetterie, la bijouterie, l’électroménager, la connectique, le médical, la pharmacie… Source : Roland Bailly
Roland Bailly SA fabrique des produits industriels pour différents marchés internationaux et multisectoriels, allant de l’automobile à la téléphonie, en passant par l’aérospatiale, la lunetterie, la bijouterie, l’électroménager, la connectique, le médical, la pharmacie…
Source : Roland Bailly

Située à Besançon (25), au cœur de la ZI de Trépillot, la société Roland Bailly dispose de trois départements de fabrication complémentaires : la vibration, l’outillage et la micro-injection. Ces derniers fabriquent des produits industriels pour différents marchés internationaux et multisectoriels, allant de l’automobile à la téléphonie, en passant par l’aérospatiale, la lunetterie, la bijouterie, l’électroménager, la connectique, le médical, la pharmacie… Des moules d’injection de haute précision ou des micro-pièces à forte valeur ajoutée sont fabriquées ici avec des équipements de dernière génération et par des spécialistes chevronnés. Ainsi, sa dernière acquisition, une presse à technologie hybride (hydraulique et électrique) fabrique une pièce qui sera intégrée dans une nouvelle génération de compteur à eau. "Sur cette machine, nous avons conçu les dispositifs d’automatisation, comme le robot, dont la main prend huit pièces d’un seul coup", précise Thierry Bailly, président de cette PME familiale. "Et nous avons intégré également les technologies robot-vision et celles de dévracage universel."
www.roland-bailly.fr

PLASTIFORM
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF