INDUSTRIE DU FUTUR
INDUSTRIE DU FUTUR
Centres de tournage simultané
Les TTS-Duplex et TTS-Triplex disposent respectivement de deux et trois tourelles fonctionnant en simultané, d’une broche principale et d’une contre-broche ainsi que d’un ou deux axes Y. Source : Spinner
Les TTS-Duplex et TTS-Triplex disposent respectivement de deux et trois tourelles fonctionnant en simultané, d’une broche principale et d’une contre-broche ainsi que d’un ou deux axes Y.
Source : Spinner

Distribué en France par Realmeca, le constructeur allemand Spinner a conçu une famille de centres de tournage capables d’usiner les pièces de A à Z. Les TTS-Duplex et TTS-Triplex disposent respectivement de deux et trois tourelles fonctionnant en simultané, d’une broche principale et d’une contre-broche ainsi que d’un ou deux axes Y. Les mouvements très dynamiques de l’axe et les servo-tourelles rapides de conception maison assurent une productivité hors normes. Des systèmes antivibratoires sur chaque tourelle autorisent une double profondeur de coupe limite et le bâti raide 90 degrés assure la chute optimale des copeaux. Les machines qui peuvent être pilotées par une commande numérique Siemens 840D Solution Line ou une Fanuc 31iTB, sont adaptées à la fabrication d’un nombre moyen et élevé de pièces tournées complexes. Le diamètre et la longueur de la pièce dans le mandrin varient de 1 à 150 mm. L’utilisateur dispose en option d’un système de chargement robotisé.
www.realmeca.com

SUR LE MÊME SUJET
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF