ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
À lire…
Collaborer avec la machine : quels changements pour l’opérateur ?

Depuis les années 1960, la robotique a participé à la transformation de l’industrie. Aujourd’hui encore, elle présente de vastes opportunités pour gagner en productivité, flexibilité et capacité de personnalisation. La robotique collaborative est l’une d’entre elles. Alors, imaginez que l’opérateur de l’usine du futur travaille avec un robot. En sera-t-il le maître ou l’assistant ? Quel contact physique peut-il avoir avec lui tout en étant en sécurité ? Comment peut-il se synchroniser avec lui ? Comment leur collaboration peut-elle être le reflet d’une complémentarité entre les qualités de l’un et de l’autre ? C’est à ces questions que se propose de répondre cette étude à partir d’avancées technologiques appliquées ou en cours d’application dans le domaine de la robotique collaborative. S’appuyant sur la thèse de Susana Sánchez Restrepo, co-lauréate de l’édition 2019 du Concours Etudiants et Jeunes Chercheurs organisé par La Fabrique, l’étude évoque des résultats de recherche du centre de robotique de Mines ParisTech. L’analyse met en évidence de nouveaux modes d’interaction possibles entre l’humain et le robot collaboratif en distinguant le cas du cobotoutil du cobot-collègue. Elle présente aussi les diverses manières dont le robot collaboratif peut apprendre à travailler avec l’opérateur, grâce à l’intelligence artificielle ou à des interfaces de programmation intuitive. Cette collaboration répond à de multiples enjeux : augmenter la productivité, gagner en flexibilité et améliorer l’ergonomie des postes de travail.
www.la-fabrique.fr
www.pressesdesmines.com/categorieproduit/default-category/hors-collection

FEMTO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°158
Mai 2022
En couverture :
Miniaturisation extrême, réduction du poids et des coûts, meilleures performances mécaniques et respect des contraintes environnementales... Le développement de nouveaux matériaux correspond aux objectifs de nombreuses applications de pointe grâce à leurs propriétés avantageuses et à l’inventivité des chercheurs. Ici l’utilisation des alliages métalliques amorphes 
dans la fabrication additive. Source : Trumpf
En couverture :
Miniaturisation extrême, réduction du poids et des coûts, meilleures performances mécaniques et respect des contraintes environnementales... Le développement de nouveaux matériaux correspond aux objectifs de nombreuses applications de pointe grâce à leurs propriétés avantageuses et à l’inventivité des chercheurs. Ici l’utilisation des alliages métalliques amorphes
dans la fabrication additive.
Source : Trumpf

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Realmeca, spécialiste polyvalent du sur-mesure

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
La gravure photochimique, une technologie ultraprécise

FOCUS ENTREPRISE
VP Molds, maître de l’infiniment petit

DOSSIER
L’essor des matériaux nouveaux

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Fondation Concorde, Rapport : Réindustrialiser pour décarboner

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF