REALMECA
REALMECA
Contrôle en temps réel du faisceau laser
Ce système de mesure sans contact assure la caractérisation automatisée du faisceau laser dans les applications de soudage automobile. Source : MKS Instruments
Ce système de mesure sans contact assure la caractérisation automatisée du faisceau laser dans les applications de soudage automobile.
Source : MKS Instruments

Le système sans contact Ophir BeamWatch Integrated 500 commercialisé par MKS Instruments assure la caractérisation automatisée du faisceau laser. Destiné aux applications dans l’industrie automobile, cette solution convient plus particulièrement pour la surveillance des lasers à fibre monomode, jusqu’à 500 mm de longueur focale, couramment employés pour le soudage de batteries. Ophir BeamWatch Integrated 500 combine dans un même système autonome, compact et robuste la mesure du profil du faisceau et de sa puissance. Les paramètres critiques du laser, à savoir le décalage focal, la taille du foyer, la caustique et la puissance absolue, sont mesurés en temps réel. Le système est compatible avec différents types de tête de soudage et propose plusieurs interfaces industrielles (Profinet, EtherNet/IP et CC-Link) qui simplifient le transfert direct des mesures et permettent une intégration dans les lignes de production automatisées. Il mesure, sans contact, les laser YAG, à fibre et à diodes à haute puissance dans une plage de longueur d’ondes comprise entre 980 et 1080 nm. Les données ainsi obtenues servent de base au calcul, en temps réel, de tous les paramètres essentiels du faisceau, dont le décalage focal. En parallèle, le puissance-mètre intégré mesure la puissance absolue, même avec des lentilles à grande longueur focale. Toutes les mesures du faisceau laser réalisées dans les processus de soudage ou de découpe sont enregistrées. La rapidité de la mesure permet de contrôler le faisceau laser sans allonger le temps de cycle en mesurant pendant les phases de chargement et de déchargement des pièces. Tous les paramètres sont affichés et mémorisés, des diagrammes de tendance basés sur les données fournissent des informations précieuses en termes de maintenance préventive. Des valeurs de tolérance et des valeurs limites peuvent être définies pour permettre d’initier des mesures correctives dans le processus. L’encrassement au fil du temps du verre protecteur accroît le décalage focal ce qui provoque une chute de la densité de puissance sur le plan de travail et entraîne des soudures non conformes. La fonction tendancielle enregistre les modifications de la position du foyer et déclenche une alarme dès que le foyer dépasse la limite spécifiée.
www.ophiropt.com

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF