INDUSTRIE DU FUTUR
INDUSTRIE DU FUTUR
Contrôle rapide et précis des pièces usinées
Spécialement conçu pour les machines de rectification, ce palpeur très compact a une vitesse de palpage jusqu’à 1 m/min, ce qui permet d’inspecter rapidement les composants usinés. Source : Heidenhain
Spécialement conçu pour les machines de rectification, ce palpeur très compact a une vitesse de palpage jusqu’à 1 m/min, ce qui permet d’inspecter rapidement les composants usinés.
Source : Heidenhain

Pour améliorer la qualité dans les processus d’usinage, Heidenhain a mis au point le palpeur de pièces TS 750, un dispositif qui allie haute précision et grande robustesse. Spécialement conçu pour les machines de rectification, il a un diamètre de seulement 25 mm et se caractérise par des dimensions très compactes. Sa précision de répétabilité de palpage est de 2σ ≤ 0,25 µm et sa vitesse de palpage jusqu’à 1 m/min permet d’inspecter rapidement les composants sans temps morts. Parmi les autres avantages, figurent le filetage standard M3, ce qui autorise un grand choix de tiges de palpage et une précision de palpage homogène sur 360°. A cela s’ajoutent une faible force de palpage (0,2 N). Ces capteurs de pression résistent à plusieurs millions de cycles de palpage. Le constructeur propose de nombreuses solutions de montage grâce à divers socles, adaptateurs et raccords pour le filetage M16.
www.heidenhain.fr

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF