ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
Des numérisations 3D de haute précision et répétables
Faro a racheté ATS, le spécialiste suédois des solutions de jumeaux numériques 3D. Source : ATS
Faro a racheté ATS, le spécialiste suédois des solutions de jumeaux numériques 3D.
Source : ATS

Spécialisée dans le développement et la fabrication de solutions évoluées pour la capture, la mesure et l’analyse 3D haute précision dans de nombreux secteurs, allant de l’industrie manufacturière et la construction au génie industriel et à la sécurité publique, la société Faro a repris Advanced Technical Solutions (ATS). "Le rachat de ce spécialiste suédois des solutions de jumeaux numériques 3D offrira à nos usagers et à leurs clients de nouvelles opportunités dans ce domaine d’avenir", affirme Michel Burger, Pdg de Faro. "À titre d’exemple, les simulations jumelles numériques de haute précision en 3D permettent aux industries à forte intensité de capital, de réduire considérablement leurs coûts et les délais de mise sur le marché." Fondée en 1990, la société ATS a remporté un franc succès dans le secteur automobile, où elle collabore avec certains des plus grands fabricants internationaux. Par le biais de cette acquisition, le logiciel d’ATS et son système propriétaire Traceable 3D, qui permettent de réaliser des numérisations 3D de haute précision et répétables, viendront rejoindre la plateforme WebShare Cloud de Faro. "En permettant d’accélérer la prise de décision de nos clients grâce à une imagerie 3D dix fois plus rapide et une précision de distance jusqu’à 1 mm, le système d’ATS promet de révolutionner l’ensemble des secteurs que nous desservons", indique Michel Burger.
www.faro.com

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF