ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
Des pièces de précision en fil métallique
Axfil fabrique sur commande des pièces de précision destinées à des secteurs d’activité exigeants comme l’automobile, le médical, l’ameublement, l’aéronautique, l’électronique et la connectique… Source : Axfil
Axfil fabrique sur commande des pièces de précision destinées à des secteurs d’activité exigeants comme l’automobile, le médical, l’ameublement, l’aéronautique, l’électronique et la connectique…
Source : Axfil

Spécialisée dans le travail du fil, la société Axfil fabrique en petites, moyennes et grandes séries des pièces de précision personnalisées. Destinées à l’automobile, au médical, à l’ameublement, à l’aéronautique, à l’électronique et la connectique…, ces pièces varient de 0,12 à 6 mm de diamètre. La société traite des cahiers des charges complexes en s’appuyant sur des outils et des machines développés spécifiquement. "Nous avons mis en œuvre un plan d’investissement important visant à accroître nos capacités de production", explique Christelle Bellanger, directrice commerciale de cette PME qui emploie 40 personnes (dont quatre spécialistes dans la R & D) et réalise un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros. Axfil a ainsi, développé des activités nouvelles, comme le feuillard, et a doublé en 2019 sa surface de production qui couvre maintenant 5 000 m2.
Objectif : pouvoir étendre son champ d’action à de nouveaux marchés. "Nous avons façonné plus de 7 milliards d’axes depuis plus de 20 ans", précise la responsable. "Ce qui nous a apporté un savoir-faire indispensable pour maîtriser des moyens de fabrication différents : dressage, coupe, empointage, meulage, chanfreinage, arrondissage, polissage, frappe à froid, perçage, estampage, cambrage, dégraissage par ultrasons, traitement thermique et traitement de surface…".

www.axfil.fr

SUR LE MÊME SUJET
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
FEMTO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF