REALMECA
REALMECA
Des solutions 4.0 pour la formation et les fablabs
Mécanuméric et ERM Automatismes facilitent la transition numérique dans l’enseignement professionnel et la montée en puissance des fablabs. Source : Mécanumeric
Mécanuméric et ERM Automatismes facilitent la transition numérique dans l’enseignement professionnel et la montée en puissance des fablabs.
Source : Mécanumeric

Mécanuméric (constructeur de machines à commandes numériques pour la découpe, la gravure, le thermoformage, le polissage) et ERM Automatismes (fournisseur de solutions didactiques pour les formations techniques) s’associent pour faciliter la transition numérique dans l’enseignement professionnel et la montée en puissance des fablabs. Les deux partenaires ont remporté plusieurs appels d’offres pour équiper des lycées technologiques. La Région Centre Val de Loire va ainsi doter les nouveaux laboratoires de fabrication numérique de 23 lycées technologiques. Les machines Mécanuméric seront livrées en deux tranches, dont la première comportera dix fraiseuses CNC Charlyrobot 2U et 12 tours CNC Charlyrobot 4T, dédiés à la découpe, la gravure et l’usinage 3D. Les livraisons ont démarré au premier trimestre 2021. La deuxième tranche est prévue dans le courant de l’année. Autre exemple : l’installation d’une machine à découpe par jet d’eau Labjet au Lycée général et technologique Pablo Picasso de Perpignan. Les deux partenaires ont équipé également, avec des machines de découpe par jet d’eau, l’université d’Amiens, l’École d’ingénieurs ESTIA à Bidart ou encore le CMA du Var. Par ailleurs, des dossiers d’investissements importants sont en négociation avec des structures fablabs. Un nouveau produit de fraiseuse CNC moyen format a même été lancé en développement chez Mécanuméric à la demande d’acteurs du secteur "Makers" et des fablabs. Cette solution sera disponible dès le mois de septembre 2021.
www.mecanumeric.fr
www.erm-automatismes.com

FEMTO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF