INDUSTRIE DU FUTUR
INDUSTRIE DU FUTUR
Des solutions connectées de très haute précision
Realmeca propose des solutions d’usinage compatibles avec le concept Industrie 4.0 grâce à un affichage et un contrôle à distance des opérations. Source : Realmeca
Realmeca propose des solutions d’usinage compatibles avec le concept Industrie 4.0 grâce à un affichage et un contrôle à distance des opérations.
Source : Realmeca

Depuis plusieurs années, Realmeca s’attache à moderniser ses machines pour les rendre compatibles avec le concept Industrie 4.0, notamment grâce à un affichage et un contrôle à distance de la commande numérique. Il s’agit de sa gamme complète de tours et centres d’usinage de très haute précision ainsi que de celles du constructeur allemand Spinner que la société meusienne distribue en France. Des solutions d’usinage construites autour de machines comme le centre d’usinage haute précision RV-2, le centre multifonction RM3-7 de Realmeca ou le centre de tournage à trois tourelles TTS Triplex de Spinner. Ou encore le centre multi-fonction Microturn, une machine originale conçue par ce dernier pour les applications microtechniques. "Les machines Realmeca et Spinner connectées permettent aux utilisateurs de suivre sur un tableau de bord leur production et la maintenance", précise Jean-Baptiste Medot, directeur commercial de Realmeca. "Avec un suivi accessible à distance, depuis un smartphone par exemple". Basée à Clermont-en-Argonne (55), Realmeca dispose d’un département spécialisé dans le développement, la fabrication et la commercialisation à travers le monde de centres de tournage de haute précision, centres d’usinage de haute précision pour l’usinage à grande vitesse et de machines multifonctions d’hyperprécision équipées de broches haute fréquence. "Nos machines sont pensées et conçues pour l’usinage de très haute précision et la micromécanique", explique Jean-Baptiste Medot. "Elles sont capables d’usiner des pièces avec une précision allant jusqu’au micromètre."
www.realmeca.com

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF