REALMECA
REALMECA
Formation à la logistique du futur
À travers l’Industrie du futur (IoT, objets connectés...), de nombreuses solutions apparaissent et placent désormais le client au cœu de la chaîne logistique en adaptant la production à ses besoins. Source : Dreamstime
À travers l’Industrie du futur (IoT, objets connectés...), de nombreuses solutions apparaissent et placent désormais le client au cœu de la chaîne logistique en adaptant la production à ses besoins.
Source : Dreamstime

Le département Formation Continue de Grenoble INP lance un nouveau certificat de compétences dédié aux chaînes logistiques et Industrie du futur. Cette formation sera disponible à partir d’octobre 2020 et peut être financée par le Compte Personnel de Formation (CPF). Elle se répartit sur 10 mois d’alternance, à raison de 2 jours par mois en présentiel. Le cursus s’adresse aux salariés en activité ou demandeurs d’emploi, dans le cadre d’une reconversion professionnelle, ou de l’acquisition d’une nouvelle compétence en management de la chaîne logistique. Plusieurs compétences seront développées : connaître les modèles de flux physiques et informationnels, leur optimisation et savoir les mobiliser ; utiliser et adapter des schémas d’organisation des flux industriels pour contribuer à la réalisation des opérations ; déployer des solutions techniques et technologiques complexes adaptées aux flux physiques et informationnels considérés ; concevoir et mettre en œuvre des outils d’aide à la décision afin de planifier et de piloter des systèmes de production et des chaînes logistiques efficientes ; intégrer les enjeux environnementaux, économiques, sociaux dans les décisions au vu des évolutions/transitions de l’industrie du futur (numérisation, automatisation ...).
www.grenoble-inp.frv

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF