REALMECA
REALMECA
L’industrie aéronautique à la recherche de nouveaux Eldorados

L’image montre comment le compartiment de la fusée Starship de SpaceX s’ouvre pour laisser sortir les satellites. (Source : SpaceX).

La baisse drastique du transport aérien provoquée par la Covid 19 oblige les entreprises spécialisées à rechercher de nouveaux débouchés. Certaines compagnies aériennes, comme Air France, annoncent des commandes pharaoniques. Mais en attendant que ces dernières se concrétisent, il faut se positionner sur d’autres projets qui prennent forme actuellement. Ces fabrications futures nécessiteront obligatoirement un savoir-faire microtechnique hors normes.

Longtemps considérée comme la chasse-gardée des Etats, la conquête spatiale passe désormais dans la sphère privée. Les premiers vols dans l’espace réussis en juillet, par Richard Branson et Jeff Bezos, ouvrent une nouvelle ère : celle du tourisme spatial. Un marché que certains spécialistes chiffrent à plus de 20 milliards de dollars. Certaines sociétés, comme celles de Jeff Bezos ou d’Elon Musk, visent néanmoins des objectifs beaucoup plus ambitieux. Ces derniers essayent de se placer avantageusement sur le marché, afin de gagner la bataille planétaire pour distribuer Internet grâce aux constellations de satellites.

Outre-Atlantique, l’entreprise spatiale SpaceX d’Elon Musk a déjà lancé avec succès 1 700 satellites et accélère sans cesse le rythme. La société du visionnaire américain assure ou assurera d’autres missions spatiales dans le cadre de son contrat avec la NASA, comme des opérations de ravitaillement entre la Terre et la Station Spatiale Internationale (ISS) ou le transport sur Terre du fret, le transport des équipages à bord de l’ISS, l’acheminement du ravitaillement et le transport des premiers éléments vers la future station spatiale lunaire LOP-G (Lunar Orbital Platform-Gateway), le nettoyage de l’orbite...
Et l’Europe dans toute cette bataille impitoyable ? L’Europe doit fournir des efforts afin de ne pas être exclue de ce marché porteur, actuellement en plein développement.

Le commissaire européen Thierry Breton en est conscient. «  L’Europe doit se doter d’une constellation de connectivité spatiale multi-orbitale pour offrir à l’ensemble du continent une infrastructure de connectivité mettant fin aux zones blanches et assurer une redondance avec le réseau terrestre. C’est indispensable pour la cybersécurité. Pour projeter l’Europe sur le cryptage quantique, avec des applications civiles et militaires, il faut aller très loin, être très innovant en matière de technologie et pour des raisons stratégiques ne pas dépendre d’infrastructures non européennes. On l’a fait avec Galileo, on le fera avec la constellation  », a-t-il souligné lors du Paris Air Forum organisé par La Tribune en juin dernier.

PLASTIFORM
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°156
Septembre 2021
En couverture :
Électrique, à hydrogène ou équipée d’une autre motorisation écologique, la voiture du futur bousculera la configuration des usines automobiles. 
Un big bang qui nécessitera de nouvelles solutions de fabrication qui devront marier agilité, flexibilité et automatismes avancés. Ici un pack de batteries fabriqué de A à Z avec les systèmes laser intelligents et en réseau de Trumpf. Source : Trumpf
En couverture :
Électrique, à hydrogène ou équipée d’une autre motorisation écologique, la voiture du futur bousculera la configuration des usines automobiles.
Un big bang qui nécessitera de nouvelles solutions de fabrication qui devront marier agilité, flexibilité et automatismes avancés. Ici un pack de batteries fabriqué de A à Z avec les systèmes laser intelligents et en réseau de Trumpf.
Source : Trumpf

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Actronika intègre le toucher dans les produits

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Pour améliorer l’usinage par jet d’eau

FOCUS ENTREPRISE
Tronchet Machines Outils

DOSSIER
E-mobilité : une opportunité pour la fabrication microtechnique

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Daniel Hissel, Vice-Président de l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Femto-ST

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF