REALMECA
REALMECA
L’industrie microtechnique continue à investir

En dépit d’un environnement extrêmement difficile, l’industrie française, et les entreprises microtechniques ne font pas exception, poursuit son développement. L’un des secrets de cette résilience étonnante ? Les plans de relance de l’économie France Relance et France 2030 qui portent leurs fruits. Lancés par le Gouvernement autour de trois volets (transition écologique, compétitivité et cohésion des territoires), ces soutiens exceptionnels ont renforcé rapidement l’économie permettant aux entreprises d’obtenir des résultats en matière de décarbonation, de reconquête industrielle, de renforcement des compétences et des qualifications.

Résultat, après un second semestre 2021 où les relocalisations et les délocalisations étaient respectivement au nombre de à 44 et 4, le premier semestre de l’année 2022 a permis de décompter 28 relocalisations et 4 délocalisations. L’industrie médicale pour laquelle les solutions microtechniques sont indispensables, a ainsi rapatrié une partie de sa production pour pouvoir répondre aux besoins du pays. D’autres sociétés opèrent également des changements positifs, c’est le cas de certaines entreprises qui exposaient au salon Micronora. Certaines d’entre-elles continuent à investir malgré les vents contraires. Citons par exemple, Cryla Group ; en pleine crise sanitaire, l’entreprise bisontine a préparé son internationalisation en signant une mission de prospection avec la chambre de commerce de Sarrebruck (Allemagne) et en créant une filiale en Tunisie. Dédiée à la conception de composants et de sous-ensembles aéronautiques, cette dernière dispose d’une usine flambant neuve à Zaghouan.
Lamenplast Group, société familiale implantée dans le Haut-Doubs et réputée pour son savoir-faire dans le domaine de la micro-injection a quant à lui décidé de se développer dans le domaine médical en partenariat avec Micro-Mega, un spécialiste de solutions pour la chirurgie dentaire (photo). D’autre part, la nouvelle filiale baptisée VP MedTech, implantée à Besançon, fabriquera à partir de janvier 2023 différentes pièces pour Micro-Mega, B.Braun (dispositifs médicaux), etc.
Autre exemple, la société Roland Bailly, fondée à Besançon en 1964, a signé un partenariat avec la société bisontine Humbert-Droz et la manufacture suisse La Joux Perret pour l’assemblage de mouvements horlogers. L’entreprise Roland Bailly sera chargée de décorer et de personnaliser certains composants de ce mouvement. Un développement pour lequel l’entreprise a investi dans l’aménagement d’un atelier dédié, de nouvelles machines et la formation du personnel.
Preuve que les entreprises microtechniques, malgré les crises successives, se portent bien, comme ont pu le constater en septembre dernier les visiteurs du salon international de la précision et des microtechniques Micronora.

PLASTIFORM
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°160
Janvier 2023