ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
L’investissement, une démarche incontournable
 Source photo : Stäubli
Source photo : Stäubli

L’accélération de l’évolution technologique des équipements de production oblige les entreprises, et celles microtechniques n’en font pas exception, à mettre en œuvre une stratégie d’investissement à long terme. Il faut dorénavant structurer cette démarche autour du concept 4.0 en intégrant de nouveaux moyens de communication capables de faire dialoguer à grande vitesse les différents moyens de fabrication. De nouveaux concepts, comme le "machine learning" et l’intelligence artificielle, arrivent dans l’atelier en favorisant une meilleure exploitation des données que fournissent les différents outils logiciels et matériels qu’utilisent les entreprises. C’est sans doute la clé du succès.

Le dossier du numéro 151 de janvier 2020, de la revue "Micronora Informations" sera consacré aux machines dédiées à la fabrication microtechnique. Il fournira un petit aperçu de cette transformation qui est en marche. Un tournant majeur et un défi considérable pour toutes les entreprises, surtout les PME.

Dans ces conditions, l’investissement devient une condition sine qua non pour rester dans la course technologique et étendre son champ d’activité. Une démarche vitale, favorisée par le suramortissement. En effet, la loi de finances pour 2019 prévoit une déduction fiscale de 40% du montant alloué à un investissement dans la robotique et la transformation numérique pour les PME de moins de 250 salariés et qui ne dépassent pas les 50 millions d’euros de chiffre d’affaires. Les équipements concernés doivent avoir été fabriqués entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2020.

Le Crédit Coopératif et Sofitech proposent en outre, des prêts qui peuvent financer des investissements éligibles au suramortissement et dont le montant se situe entre 25 000 et 7,5 millions d’euros. Pour savoir si votre entreprise est éligible vous pouvez utiliser le simulateur du Crédit Coopératif : www.innovetplus.credit-cooperatif.coop

Quant au suramortissement, le Symop (association des créateurs de solutions industrielles) a édité un guide disponible sur son site : www.symop.com

FEMTO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF