ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
La photonique, source inépuisable d’innovations et d’emplois

Science et technologie de la lumière, la photonique étudie les composants et systèmes permettant la génération, la transmission, le traitement ou la conversion d’énergie lumineuse et de signaux optiques. Les solutions photoniques font leurs preuves dans de nombreux domaines industriels apportant des gains de qualité, de productivité et de coûts très importants.

En effet, les composants et instruments photoniques (lasers, sources LED, capteurs, fibres et microcircuits optiques, caméras et détecteurs, télescopes, écrans plats, afficheurs, cellules photovoltaïques …) sont au cœur des systèmes de surveillance et de sécurité, des équipements biologiques et médicaux, des infrastructures télécom et internet, des instruments de mesure pour l’environnement, des procédés industriels, des systèmes d’aide à la conduite ou de conversion d’énergie solaire… Preuve de son importance, la Commission européenne a identifié la photonique comme l’une des six technologies génériques d’avenir. Résultat : cette dernière vient de lancer dans le cadre des appels à projets européens Digital Innovation Hubs, le projet PhotonHub Europe .

Unique projet sélectionné dans la catégorie "Photonics Innovation Hubs", il propose le soutien de 54 centres de compétences de premier plan en Europe. A partir de janvier 2021, pour une durée de 52 mois et avec une vocation à devenir pérenne, PhotonHub Europe sera un guichet unique à accès ouvert partout en Europe. Son objectif est d’aider toutes les entreprises, en particulier les PME et les entreprises de taille moyenne "non photoniques", souhaitant innover dans le domaine de la photonique ou souhaitant intégrer de la photonique en valeur ajoutée à son produit innovant. Couvrant toute la chaîne de valeur de l’innovation (formation, recherche et développement technologique et accompagnement business) et financé à hauteur de 19 millions d’euros, il regroupe les meilleures technologies, installations, compétences et savoir-faire de ces 54 centres de compétences de premier plan en Europe.

Organisé autour de 8 filières photoniques de prototypage, en réseautage direct avec des lignes pilotes de production, des clusters industriels, des investisseurs et des accélérateurs économiques de l’innovation, le PhotonHub Europe accroîtra la transformation numérique et la compétitivité industrielle européenne, avec une capacité de créer directement plus de 1 000 nouveaux emplois de haute technologie dans l’Union Européenne et près d’un milliard d’euros de nouveaux revenus et de capital-risque d’ici à 2025. Le nouveau hub paneuropéen d’innovation photonique est coordonné par l’Université Vrije de Bruxelles. Côté français, le CNRS est l’unique partenaire académique qui regroupe douze unités de recherche (et leurs 28 plateformes dont 9 centrales de micro et nano-fabrication de RENATECH et RENATECH+ et 8 Equipex) et plus de 70 personnes impliquées.
Réputé pour ses recherches et ses réalisations dans les domaines de l’optique, l’acoustique, les micro et nanosciences ainsi que les systèmes, le temps-fréquence, l’automatique, l’informatique, la mécatronique, la mécanique et les matériaux, l’énergétique et le génie électrique, l’institut FEMTO-ST (Besançon – France) est le coordinateur scientifique et technique national de ce projet. Une quinzaine de personnes participent à ce projet chez FEMTO-ST, dont Hervé Maillotte qui est le coordinateur de PhotonHub Europe au niveau national et Nadège Courjal, responsable de la filière MOEMS, qui fait partie du comité technique d’évaluation des projets d’innovation (photo). L’Institut français est soutenu par la délégation Centre-Est du CNRS pour le pilotage administratif (7 délégations régionales concernées) et en lien avec des clusters industriels sous l’égide de Photonics France. Les autres unités de recherche françaises concernées par ce projet photonique d’envergure sont le laboratoire Hubert Curien (St Etienne), l’institut Fresnel (Marseille), le laboratoire Charles Fabry (Palaiseau), le laboratoire CRISMAT (Caen), le laboratoire L2n (Troyes), le laboratoire LP3 (Marseille), le laboratoire d’astrophysique de Marseille, le laboratoire PhLAM (Lille), l’IEMN (Lille), le LAAS (Toulouse) et le C2N (Palaiseau).

« La photonique est essentielle au fonctionnement de nouvelles applications qui alimentent la nouvelle vague industrielle - l’Industrie 4.0 - et qui sont également essentielles à notre capacité à répondre fondamentalement aux énormes défis sociétaux et environnementaux mondiaux de notre époque  », conclut Hugo Thienpont, le coordinateur du PhotonHub Europe. « L’industrie européenne doit être à la pointe de l’innovation dans le domaine de la photonique, en tirant le meilleur parti de nos atouts combinés dans toutes les parties de la chaîne de valeur de l’innovation et en travaillant en collaboration dans tous les États membres, pour soutenir l’innovation et la croissance des entreprises européennes. C’est la raison première de la création de PhotonHub Europe qui s’appuie directement sur plus de 15 ans de projets européens et des efforts de collaboration de toutes les organisations impliquées dans le développement et l’intégration de l’infrastructure nécessaire à une entreprise aussi importante. »

PLASTIFORM
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°155
Mai 2021
En couverture :
Encore balbutiante aujourd’hui, la fabrication connectée assurera demain des progrès considérables. Des machines capables de réaliser leur propre maintenance, des usines entièrement contrôlables à distance, une production personnalisée et à grande échelle... Ces quelques exemples sont édifiants. Tout cela, et bien plus encore, sont les objectifs de l’usine connectée. Source : CoreTechnologie
En couverture :
Encore balbutiante aujourd’hui, la fabrication connectée assurera demain des progrès considérables. Des machines capables de réaliser leur propre maintenance, des usines entièrement contrôlables à distance, une production personnalisée et à grande échelle... Ces quelques exemples sont édifiants. Tout cela, et bien plus encore, sont les objectifs de l’usine connectée.
Source : CoreTechnologie

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Un plateau industriel pour la formation 4.0

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
La simulation élimine les erreurs d’usinage

FOCUS ENTREPRISE
Mactech, le champion des solutions globales et personnalisées

DOSSIER
La fabrication connectée, clé de voûte d’Industrie 4.0

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Marc Baret, directeur EMEA de Rockwell Automation

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF