REALMECA
REALMECA
Les exploits de la photonique verte

D’un haut niveau technologique, le webinaire du Club Laser et Procédés (CLP) a démontré l’intérêt des solutions laser pour permettre aux entreprises d’atteindre leurs objectifs écologiques.

Dans la session "Esthétique et fonctionnalisation", Emric Verwaerde de Laser Cheval a présenté l’intérêt du laser en complément des procédés chimiques pour les décors dans l’industrie du luxe. Source : Laser Cheval
Dans la session "Esthétique et fonctionnalisation", Emric Verwaerde de Laser Cheval a présenté l’intérêt du laser en complément des procédés chimiques pour les décors dans l’industrie du luxe.
Source : Laser Cheval

Franc succès pour le webinaire "Green Photonics et traitements de surface" organisé le 30 septembre 2021 par le CLP en partenariat avec le salon international des microtechniques et de la précision, Micronora. La manifestation a attiré près de 100 participants et a donné lieu à des échanges passionnants. "Le développement durable est au cœur des enjeux liés aux technologies et aux processus de production actuels", a constaté en préambule des conférences, John Lopez, président du CLP. "Les technologies photoniques, et en particulier les technologies laser, disposent de nombreux atouts à faire valoir dans ce domaine." Un thème qui a été le fil rouge de ce webinaire, accessible gratuitement et dont le replay est disponible sur les chaînes YouTube du CLP et de Micronora.
Directeur Technique de Francéclat, comité professionnel de développement économique au service des secteurs de l’horlogerie, la bijouterie, la joaillerie, l’orfèvrerie et les arts de la table, Stéphane de Braquilanges, a évoqué les traitements chimiques ou laser dans ces industries créatives. "Nos entreprises, principalement des PME et TPE, sont de plus en plus intéressées par l’écoconception", a souligné le responsable. "Le laser est sans doute une technologie d’avenir pour le traitement de surface dans les différentes applications que nous traitons."

Meilleure précision et économie d’énergie

"La chimie ou le laser pour les applications de traitement de surface ? Les deux procédés sont complémentaires", répond le spécialiste.
Comment passer de la chimie aux couches minces et ensuite au laser ? Groupe français spécialisé dans le domaine de l’ingénierie de surface, HEF consacre 50 % de son budget R&D au développement durable et utilise depuis 2010 la plateforme laser femtoseconde du GIE Manutech pour des applications de découpe, gravure ou fonctionnalisation. "Le laser est un moyen précis avec une qualité constante", a précisé Bertrand Nicolet, responsable innovations chez HEF. "Sa consommation énergétique est faible, on élimine les produits chimiques et on peut traiter différents matériaux y compris polymères. Le mariage du laser avec d’autres procédés, comme le PVD, offre des propriétés tribologiques excellentes."
Dans la session "Préparation de surface", Olivier Beynac, responsable des ventes chez Trumpf France a abordé le nettoyage de pièces industrielles et le positionnement de la technologie laser. "Lors de la mise en place d’une solution laser il faut analyser son coût total d’exploitation comparé avec celui des autres procédés", a conseillé l’expert de Trumpf. "Les solutions laser nécessitent moins de maintenance et peuvent fonctionner 24 heures sur 24, sept jours sur sept." Exemple : dans les applications d’e-mobilité et plus exactement, dans la fabrication des cellules de batteries, le procédé laser assure la vitesse et la stabilité du processus, ne chauffe pas et sans aucun consommable. "Le laser assure une économie sensible sur les étapes de pré- et post-traitements", renchérit John Lopez, président du CLP. L’élimination du produit chimique permet de se passer de tous les inconvénients de ce dernier : production, transport, stockage, taxes, captation, recyclage, effets indésirables sur la santé des travailleurs, etc. Outil flexible par excellence, le laser est adapté à la petite série. Il est possible de changer de motifs ou de numéros de série en moins d’un dixième de seconde par exemple. Le coût de l’outillage est réduit et il permet d’automatiser ou de semi-automatiser des tâches complexes habituellement réalisées par des personnes à fort savoir-faire dans les sociétés. À signaler également, les conférences très intéressantes présentées par Jean-Michel Duchazeaubeneix de la société Meliad et Laurent Weber d’IPG Photonics. Ou celles dans la session "Esthétique et fonctionnalisation", d’Emric Verwaerde de Laser Cheval qui a présenté l’intérêt du laser en complément des procédés chimiques pour les décors dans l’industrie du luxe. Ou encore, les interventions de Frédéric Mermet d’Irepa Laser et de Marc Faucon d’Alphanov. À remarquer dans la session "Enlèvement de matière", les conférences de Manuel Gomez-Marzo de GF Machining Solutions et Olivier Fontaine de Lasea.
Replay :
CLP : https://youtu.be/zH6nkcvdgc0
Micronora : https://youtu.be/1Frq5XtleXU

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°158
Mai 2022
En couverture :
Miniaturisation extrême, réduction du poids et des coûts, meilleures performances mécaniques et respect des contraintes environnementales... Le développement de nouveaux matériaux correspond aux objectifs de nombreuses applications de pointe grâce à leurs propriétés avantageuses et à l’inventivité des chercheurs. Ici l’utilisation des alliages métalliques amorphes 
dans la fabrication additive. Source : Trumpf
En couverture :
Miniaturisation extrême, réduction du poids et des coûts, meilleures performances mécaniques et respect des contraintes environnementales... Le développement de nouveaux matériaux correspond aux objectifs de nombreuses applications de pointe grâce à leurs propriétés avantageuses et à l’inventivité des chercheurs. Ici l’utilisation des alliages métalliques amorphes
dans la fabrication additive.
Source : Trumpf

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Realmeca, spécialiste polyvalent du sur-mesure

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
La gravure photochimique, une technologie ultraprécise

FOCUS ENTREPRISE
VP Molds, maître de l’infiniment petit

DOSSIER
L’essor des matériaux nouveaux

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Fondation Concorde, Rapport : Réindustrialiser pour décarboner

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF