REALMECA
REALMECA
Mèche de formage pour la production en série
Ces outils réduisent les coûts grâce à la possibilité de rééquipement, aux frais d’outils et au temps d’immobilisation des machines moins importants. Source : Horn
Ces outils réduisent les coûts grâce à la possibilité de rééquipement, aux frais d’outils et au temps d’immobilisation des machines moins importants.
Source : Horn

Le fournisseur d’outils de coupe Horn prouve que le tournage à l’aide d’outils de formes offre des avantages économiques pour la production en série. Sur la base du système d’outil 117 et selon les besoins du client, il propose des systèmes de plaquettes de coupe de formes pour l’utilisation sur des centres de tournage / fraisage, à partir d’un diamètre de 16 mm. Le siège de plaquette breveté du système 117 permet de disposer d’une précision élevée sur la concentricité et le battement axial, ainsi que d’un changement de plaquette au micromètre. Les coupes affûtées avec précision permettent l’obtention de surfaces très précises et de qualité. L’économie réalisée en matière de coût est due à la possibilité de rééquipement, aux frais d’outils réduits et au temps d’immobilisation des machines moins important. Le refroidissement de la zone de contact et l’évacuation des copeaux sont assurés par une alimentation interne en fluide de refroidissement, via le support cylindrique, sur les deux coupes. Horn propose des outils dans les largeurs de profils (w) 16 mm, 20 mm et 26 mm. Les profils spéciaux nécessaires en fonction du cas d’application sont affûtés avec précision. La profondeur de profil maximale (tmax) est de 17 mm. Le revêtement de l’outil est spécialement sélectionné pour tous les cas d’application. Il est disponible pour les groupes de matériau P, M, K et N. Les supports cylindriques sont disponibles avec les diamètres de queue standard 16 mm, 20 mm et 25 mm dans les modes de réalisation A et E. Toutes les variantes sont dotées d’un refroidissement intérieur. ]
www.horn.fr

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF