ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
Mesure sans contact à grande vitesse
Capable de mesurer des pièces jusqu’à 300 mm de longueur sans aucun mouvement vertical des capteurs ou de la pièce, le Roundtracer Flash effectue les opérations presque instantanément. Source : Mitutoyo
Capable de mesurer des pièces jusqu’à 300 mm de longueur sans aucun mouvement vertical des capteurs ou de la pièce, le Roundtracer Flash effectue les opérations presque instantanément.
Source : Mitutoyo

Conçu par Mitutoyo, le Roundtracer Flash est une unité de mesure optique basée sur une architecture d’images bidimensionnelles côte à côte. Ces images sont acquises par différents capteurs et combinées pour générer une seule image de pièce ne contenant aucune discontinuité ou espace au niveau des bords de couture. Capable de mesurer des pièces jusqu’à 300 mm de longueur sans aucun mouvement vertical des capteurs ou de la pièce, le Roundtracer Flash effectue ces mesures presque instantanément. La machine exécute jusqu’à 100 mesures statiques en seulement deux secondes, quelle que soit la répartition des sections de mesure le long de la pièce. L’absence de mouvement le long de l’axe Z pour capturer ces images 2D assure la cohérence des profils et des géométries de pièces qui reste stable sur des millions de cycles. La maintenance de ce système de mesure est réduite au strict minimum. Facile à utiliser, le Roundtracer Flash ne nécessite pas un métrologue : elle peut effectuer une mesure avec une simple pression sur un bouton. Son interface graphique est intuitive et flexible, rendant les processus de travail de l’opérateur aussi rapides et simples que possible. Le chargement d’une pièce peut être effectué automatiquement lors de l’utilisation d’un robot externe, et la machine est livrée avec 7 ports disponibles pour la sortie de données et la lecture de code.
www.mitutoyo.com

PLASTIFORM
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF