REALMECA
REALMECA
Piles thermiques pour applications difficiles
Conçues sur-mesure, les solutions d’alimentation en énergie d’ASB sont adaptées aux différentes applications dans l’industrie aéronautique, le spatial et la défense. Source : ASB
Conçues sur-mesure, les solutions d’alimentation en énergie d’ASB sont adaptées aux différentes applications dans l’industrie aéronautique, le spatial et la défense.
Source : ASB

Spécialisé dans la conception et la fabrication des piles thermiques, le groupe ASB Aerospatiale Batteries maîtrise les applications destinées aux industries aéronautique, spatiale et défense. Les piles thermiques sont des batteries primaires à usage unique, inertes avant leur activation. Elles sont sans maintenance, à longue durée de vie, et compatibles avec les environnements les plus extrêmes. Conçues sur-mesure pour répondre aux exigences des clients, ces solutions d’alimentation en énergie sont adaptées aux systèmes guidés, missiles et roquettes, munitions d’artillerie, kits de bombe, systèmes de défense sol-air-mer, ainsi que les alimentations de sécurité. Les technologies les plus récentes permettent des gains significatifs en volume et confèrent aux piles thermiques les meilleures puissances spécifiques (W/kg). Associées en sets, ces piles sont aussi dédiées aux actionneurs électromécaniques et de tuyères. Technologie innovante, les piles de petites tailles sont idéales pour des fusées de proximité, des dispositifs d’armement, des senseurs largués, des munitions intelligentes et autres électroniques embarquées. Fort de son expérience dans les passe-fils de piles, le groupe a créé l’activité ASB Hermetics, spécialisée dans la conception et la réalisation de traversées hermétiques par scellement verre-métal. Le procédé "basse température" permet des scellements sur aluminium et titane, pour des applications connectiques, optiques et mécaniques de pointe.
www.asb-group.com

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF