INDUSTRIE DU FUTUR
INDUSTRIE DU FUTUR
Polissage électrolytique des aciers inoxydables
Employé pour des applications en décoration, anticorrosion ou encore dans les technologies du vide, le polissage électrolytique conduit à un nivellement de la rugosité et de la brillance. Source : Poligrat France
Employé pour des applications en décoration, anticorrosion ou encore dans les technologies du vide, le polissage électrolytique conduit à un nivellement de la rugosité et de la brillance.
Source : Poligrat France

Est-il possible, à partir d’une même formulation, d’électro-polir toutes les classes d’acier inoxydable et y-a-t-il des critères de paramétrage associés ? C’est la question posée par les industriels de la commission revêtements et traitements de surface au Cetim. Pour y répondre, le Centre Technique des Industries Mécaniques a lancé une étude visant à réaliser un état des lieux des possibilités de polissage électrolytique de divers aciers inoxydables en testant plusieurs formulations. Employé pour des applications en décoration, anticorrosion ou encore dans les technologies du vide, le polissage électrolytique conduit à un nivellement de la rugosité et de la brillance. Il consiste à dissoudre par polarisation anodique une couche superficielle dans des conditions de nivellement quasi-parfait. L’étude, orientée sur le polissage des aciers inoxydables (austénitiques, austéno-ferriques, à durcissement par précipitation, ferriques, et martensitiques), montre qu’il est possible d’électro-polir avec un même électrolyte, un nombre important d’aciers inoxydables de classes différentes, à condition d’adapter pour certains, les paramètres de fonctionnement. Cela a été le cas des aciers inoxydables à durcissement par précipitation, ferriques et martensitiques. Dans le cas de ceux obtenus par le procédé MIM (316 L) et par fabrication additive (procédés MBJ 316L et 17-4PH) l’effet du polissage électrolytique est à relativiser.
www.cetim.fr (rubrique mécathèque, référence S2020)

FEMTO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°158
Mai 2022
En couverture :
Miniaturisation extrême, réduction du poids et des coûts, meilleures performances mécaniques et respect des contraintes environnementales... Le développement de nouveaux matériaux correspond aux objectifs de nombreuses applications de pointe grâce à leurs propriétés avantageuses et à l’inventivité des chercheurs. Ici l’utilisation des alliages métalliques amorphes 
dans la fabrication additive. Source : Trumpf
En couverture :
Miniaturisation extrême, réduction du poids et des coûts, meilleures performances mécaniques et respect des contraintes environnementales... Le développement de nouveaux matériaux correspond aux objectifs de nombreuses applications de pointe grâce à leurs propriétés avantageuses et à l’inventivité des chercheurs. Ici l’utilisation des alliages métalliques amorphes
dans la fabrication additive.
Source : Trumpf

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Realmeca, spécialiste polyvalent du sur-mesure

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
La gravure photochimique, une technologie ultraprécise

FOCUS ENTREPRISE
VP Molds, maître de l’infiniment petit

DOSSIER
L’essor des matériaux nouveaux

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Fondation Concorde, Rapport : Réindustrialiser pour décarboner

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF