REALMECA
REALMECA
Pour accélérer la transition entre conception et fabrication
Les ingénieurs qui utilisent les applications Solidworks et Catia accéderont automatiquement aux devis de fabrication de pièces détachées. Source : Xometry
Les ingénieurs qui utilisent les applications Solidworks et Catia accéderont automatiquement aux devis de fabrication de pièces détachées.
Source : Xometry

Fournir aux utilisateurs un outil de production de pièces détachées intégré, permettant d’accélérer la transition entre les processus de conception et de fabrication : c’est l’objectif du partenariat entre Dassault Systèmes et Xometry, la plus importante place de marché dans le domaine de la fabrication à la demande. Les ingénieurs qui utilisent les applications Solidworks et Catia de Dassault Systèmes pourront ainsi accéder automatiquement aux devis de fabrication de pièces détachées soumis par Xometry sur la place de marché MAKE et ce, sans quitter leur environnement de conception. Ils joueront donc un rôle plus important entre les phases de conception et de fabrication du processus de développement de pièces détachées en se concentrant non seulement sur la forme d’un prototype, mais également sur son coût de production. L’obtention de devis auprès de prestataires de services de fabrication qui nécessitait jusqu’alors une douzaine de clics sur une interface Web s’effectue désormais instantanément. Cela se passe dans le cadre d’une expérience immersive intégrée à ces logiciels de conception très prisés dans les ateliers de mécanique. Grâce à ce partenariat, Xometry devient le premier "prime partner" de cette place de marché de Dassault Systèmes. Ce dernier prévoit d’ajouter d’autres "prime partners" à son écosystème 3DEXPERIENCE Marketplace.
www.3ds.com/fr
https://xometry.de/fr

PLASTIFORM
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF