REALMECA
REALMECA
Pour améliorer l’usinage par jet d’eau

Utilisé dans de nombreuses applications, ce procédé se comporte différemment des autres processus de coupe.
En effet, la dépouille qu’il produit nécessite un usinage ou une finition supplémentaire.
Pour y remédier, Omax propose une gamme d’accessoires qui la compensent automatiquement.

Conçue par Omax, la tête Tilt-A-Jet permet un changement rapide d’angle, ce qui autorise des vitesses de coupe plus rapides. Source : Omax
Conçue par Omax, la tête Tilt-A-Jet permet un changement rapide d’angle, ce qui autorise des vitesses de coupe plus rapides.
Source : Omax

Contrairement à un faisceau focalisé de lumière à haute intensité, à un fil de laiton mince ou à un outil de coupe en carbure, l’état liquide de l’eau peut faire varier la largeur de la saignée sur toute la profondeur de la coupe. "Habituellement, cela prend la forme d’une dépouille en forme de V, car le jet perd de l’énergie en coupant et en enlevant plus de matière en haut de la coupe qu’en bas", expliquent les spécialistes du constructeur américain. "Cette forme de cône se produit quand la machine coupe trop vite, mais une coupe trop lente peut également avoir un effet néfaste". D’autres formes de dépouilles peuvent également se produire, telles que des cônes "en tonneau", dans des matériaux sandwichs, ou des cônes irréguliers causés par des erreurs de configuration ou d’étalonnage.
"La conicité peut être réduite en optimisant les processus d’usinage", conseillent-ils. Plusieurs possibilités sont envisageables : modification de la vitesse de coupe, placement de la buse plus près du matériau, utilisation d’un abrasif de haute qualité. Cependant, pour l’éliminer entièrement, il faut une tête inclinable. En positionnant la buse à un angle précis par rapport au matériau, la dépouille naturelle peut être décalée coté chute. Ce qui permet de produire une coupe parfaitement perpendiculaire des pièces. Cette fonctionnalité signifie qu’une tête de coupe inclinable peut éliminer une quantité importante d’usinages et de reprises post jet d’eau pour assurer un usinage de haute précision.

Un contrôle adapté du processus d’usinage

Deux équipements proposés par Omax (les têtes A-Jet et Tilt-A-Jet) améliorent ces différentes possibilités en offrant deux niveaux différents de contrôle sur le processus. Le A-Jet est une tête qui va bien au-delà de la compensation automatique de dépouille. L’accessoire A-Jet assure un mouvement de 60° avec une précision de positionnement de ± 0,09°. Il autorise la découpe 5 axes et rend les chanfreins prêts à souder bien plus faciles à réaliser.

L’accessoire A-Jet assure un mouvement de 60° avec une précision de positionnement de ± 0,09°. Il autorise la découpe 5 axes et rend les chanfreins prêts à souder bien plus faciles à réaliser. Source : Omax
L’accessoire A-Jet assure un mouvement de 60° avec une précision de positionnement de ± 0,09°. Il autorise la découpe 5 axes et rend les chanfreins prêts à souder bien plus faciles à réaliser.
Source : Omax

Même les pièces 3D complexes telles que les hélices deviennent possibles avec cette technologie. La tête Tilt-A-Jet, disponible seulement avec la gamme Omax, donne aux opérateurs la possibilité d’obtenir des bords de pièce sans défaut en un seul clic, avec le système de programmation Omax IntelliMax. Aucune modification ou expertise en programmation n’est requise, car le système s’ajuste automatiquement à des milliers de points par centimètre, tout le long du parcours de coupe. La Tilt-A-Jet fait bien plus que corriger la dépouille ; en assurant un contrôle précis de l’angle (± 9 °). Les pièces imbriquées, la découpe en queue d’aronde et les amorces sans dépouille, étendent ainsi la capacité du jet d’eau. Avec en plus la possibilité de changer d’angle rapidement et durant la coupe, ce qui autorise des temps d’usinages plus rapides. Les innovations d’Omax ne s’arrêtent pas aux têtes de coupe : l’ajout de l’axe rotatif (une tête rotative submersible qui fait tourner des pièces cylindriques) permet une véritable découpe à 6 axes pour des formes 3D complexes dans des tubes, des profilés et des barres.
www.omax-france.fr

SUR LE MÊME SUJET
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°156
Septembre 2021
En couverture :
Électrique, à hydrogène ou équipée d’une autre motorisation écologique, la voiture du futur bousculera la configuration des usines automobiles. 
Un big bang qui nécessitera de nouvelles solutions de fabrication qui devront marier agilité, flexibilité et automatismes avancés. Ici un pack de batteries fabriqué de A à Z avec les systèmes laser intelligents et en réseau de Trumpf. Source : Trumpf
En couverture :
Électrique, à hydrogène ou équipée d’une autre motorisation écologique, la voiture du futur bousculera la configuration des usines automobiles.
Un big bang qui nécessitera de nouvelles solutions de fabrication qui devront marier agilité, flexibilité et automatismes avancés. Ici un pack de batteries fabriqué de A à Z avec les systèmes laser intelligents et en réseau de Trumpf.
Source : Trumpf

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Actronika intègre le toucher dans les produits

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Pour améliorer l’usinage par jet d’eau

FOCUS ENTREPRISE
Tronchet Machines Outils

DOSSIER
E-mobilité : une opportunité pour la fabrication microtechnique

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Daniel Hissel, Vice-Président de l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Femto-ST

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF