ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
Pour contrôler de A à Z des formes complexes
Le système InfiniteFocus G5 assure chez C&K la validation des outillages nécessaires à la fabrication des micro-switches. Une opération réalisée par ajustement et comparaison des jeux de données numérisés avec les formes nominales issues des fichiers CAO. Source : C&K Switches
Le système InfiniteFocus G5 assure chez C&K la validation des outillages nécessaires à la fabrication des micro-switches. Une opération réalisée par ajustement et comparaison des jeux de données numérisés avec les formes nominales issues des fichiers CAO.
Source : C&K Switches

Très performant, le système de métrologie 3D optique de Bruker Alicona offre de nombreux avantages par rapport à d’autres technologies. Ainsi, ce seul dispositif suffit pour assurer les mesures requises de rugosité et de forme qui sont alors visualisées et stockées dans une base de données facilement consultable. Contrairement aux instruments à contact, il ne présente aucun risque d’endommagement des surfaces. Enfin, l’utilisateur de l’instrument n’a pas besoin de connaissances particulières en métrologie pour effectuer les mesures. C’est ce cocktail d’avantages qu’illustre l’utilisation du système de Bruker Alicona chez C&K Switches. Basé en France, ce dernier fabrique plus de 55 000 produits standards et 8,5 millions de combinaisons de mini rupteurs dans de nombreux modèles différents, des micro-switches utilisés dans de nombreuses applications de l’industrie automobile, l’électronique grand public, les télécoms, le spatial et le médical. Afin de s’assurer de la durabilité de ses produits dans le temps, C&K a choisi le système de mesure optique InfiniteFocus G5 de Bruker alicona doté du système AdvancedReal3D pour améliorer sensiblement la qualité de la fabrication de ces mini-rupteurs. "La validation des outillages que nous fabriquons par électroérosion à fil, électroérosion par enfonçage ou UGV (usinage à grande vitesse) est l’application principale", explique Laurent Gagey, spécialiste chez C&K. "Les contrôles sont réalisés par ajustement et comparaison des jeux de données numérisés avec les formes nominales issues des fichiers CAO. Les tolérances pour la réalisation de ces éléments sont généralement de l’ordre de quelques micromètres. En mesurant les outils et matrices de poinçonnage utilisés pour la fabrication des micro-switches, nous sommes en mesure de contrôler leur durée de vie. Ainsi, le contrôle permanent de leur usure est réalisé grâce à la comparaison avec les modèles CAO." Il s’agit de sous-ensembles très difficiles à mesurer qui présentent des surfaces brillantes, une forme complexe et nécessitent la fusion de plusieurs jeux de données 3D avec une grande précision. "Le système de Bruker Alicona, équipé du dispositif de rotation Advanced Real3D, y parvient automatiquement en produisant des modèles 3D de haute qualité, denses et fiables, qui peuvent être facilement comparés aux données CAO", se félicite l’expert de C&K. "Le principal avantage du système est sa capacité à assurer le contrôle d’une forme complète. Ainsi, les utilisateurs ne sont pas obligés de la séparer en éléments géométriques distincts et nous pouvons régler au micromètre près, les paramètres d’usinage de nos moyens de production." Une autre caractéristique du système de métrologie 3D optique est la possibilité de mesurer l’état de surface directement sur le modèle 3D créé par le système. Les utilisateurs intéressés par les systèmes de métrologie 3D optique µCMM pourront participer du 13 au 23 septembre 2021 dans les locaux de Bruker Alicona à Besançon à un atelier de démonstration.
www.alicona.com

FEMTO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°158
Mai 2022
En couverture :
Miniaturisation extrême, réduction du poids et des coûts, meilleures performances mécaniques et respect des contraintes environnementales... Le développement de nouveaux matériaux correspond aux objectifs de nombreuses applications de pointe grâce à leurs propriétés avantageuses et à l’inventivité des chercheurs. Ici l’utilisation des alliages métalliques amorphes 
dans la fabrication additive. Source : Trumpf
En couverture :
Miniaturisation extrême, réduction du poids et des coûts, meilleures performances mécaniques et respect des contraintes environnementales... Le développement de nouveaux matériaux correspond aux objectifs de nombreuses applications de pointe grâce à leurs propriétés avantageuses et à l’inventivité des chercheurs. Ici l’utilisation des alliages métalliques amorphes
dans la fabrication additive.
Source : Trumpf

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Realmeca, spécialiste polyvalent du sur-mesure

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
La gravure photochimique, une technologie ultraprécise

FOCUS ENTREPRISE
VP Molds, maître de l’infiniment petit

DOSSIER
L’essor des matériaux nouveaux

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Fondation Concorde, Rapport : Réindustrialiser pour décarboner

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF