ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
Pour contrôler les surfaces dans les salles blanches
Qualifiée pour les salles blanches, la station de mesure Altisurf 560 développée par Altimet permet d’étudier les rapports entre les états de surfaces et leurs performances/qualités attendues (fonctionnalité, aspect, vieillissement, usure, porosité, adhérence…). Source : Altimet
Qualifiée pour les salles blanches, la station de mesure Altisurf 560 développée par Altimet permet d’étudier les rapports entre les états de surfaces et leurs performances/qualités attendues (fonctionnalité, aspect, vieillissement, usure, porosité, adhérence…).
Source : Altimet

Initialement développée par Altimet pour répondre à un besoin client spécifique, la station de mesure Altisurf 560 offre un volume de mesure de 600 × 600 mm. Qualifiée pour les salles blanches, elle permet d’étudier les rapports entre les états de surfaces et leurs performances/qualités attendues (fonctionnalité, aspect, vieillissement, usure, porosité, adhérence…). Le dispositif est capable de mesurer un très grand nombre de références et d’effectuer plusieurs mesures de rugosité sur une même pièce. Les courses en X, Y, Z sont 600 × 600 × 100 mm et la station dispose d’axes motorisés.
La résolution du codeur est de 0,5 µm (0,1 µm en option) et la rectitude du profil peut aller jusqu’à 0,6 μm sur 200 mm. La charge admissible est de 15 kg et la vitesse de mesure maximale de 200 mm/s. La station dispose d’une large gamme de capteurs : de contact (palpeur inductif pointe diamant, micro force), sans contact (confocal, triangulation laser, interférométrique), caméra haute résolution (en option). Elle peut fonctionner en mode automatisé pour la production, a des liens avec des automates ou SPC client, dispose d’un contrôle en atelier (feu rouge/feu vert) et d’une définition du protocole par auto-apprentissage.
www.altimet.fr

FEMTO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°158
Mai 2022
En couverture :
Miniaturisation extrême, réduction du poids et des coûts, meilleures performances mécaniques et respect des contraintes environnementales... Le développement de nouveaux matériaux correspond aux objectifs de nombreuses applications de pointe grâce à leurs propriétés avantageuses et à l’inventivité des chercheurs. Ici l’utilisation des alliages métalliques amorphes 
dans la fabrication additive. Source : Trumpf
En couverture :
Miniaturisation extrême, réduction du poids et des coûts, meilleures performances mécaniques et respect des contraintes environnementales... Le développement de nouveaux matériaux correspond aux objectifs de nombreuses applications de pointe grâce à leurs propriétés avantageuses et à l’inventivité des chercheurs. Ici l’utilisation des alliages métalliques amorphes
dans la fabrication additive.
Source : Trumpf

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Realmeca, spécialiste polyvalent du sur-mesure

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
La gravure photochimique, une technologie ultraprécise

FOCUS ENTREPRISE
VP Molds, maître de l’infiniment petit

DOSSIER
L’essor des matériaux nouveaux

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Fondation Concorde, Rapport : Réindustrialiser pour décarboner

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF