INDUSTRIE DU FUTUR
INDUSTRIE DU FUTUR
Pour retirer les supports automatiquement
Ces solutions retirent les supports automatiquement en s’appuyant sur une intelligence logicielle et un savoir-faire exclusif en matière de consommables. Source : PostProcess Technologies
Ces solutions retirent les supports automatiquement en s’appuyant sur une intelligence logicielle et un savoir-faire exclusif en matière de consommables.
Source : PostProcess Technologies

Dans la fabrication additive, un traitement complémentaire doit être appliqué aux pièces sortant de l’imprimante pour être terminées. Les pièces sont généralement enveloppées de supports structurels – supports indispensables pour réaliser les pièces à géométries uniques que seule l’impression 3D permet. Les solutions de PostProcess Technologies permettent de retirer les supports de manière automatisée, s’appuyant sur une intelligence logicielle et un savoir-faire exclusif en matière de consommables. Le processus mis au point par la société permet de retirer de manière fiable les matériaux des supports sur toutes les pièces imprimées en 3D, tout en réduisant la durée de traitement et en augmentant significativement la productivité. Les solutions de PostProcess Technologies utilisent diverses technologies, telles que l’optimisation énergétique, la haute précision du contrôle de température, la constance des flux, la variété des mouvements rotatifs par minute, dans le but de retirer les supports le plus précisément possible.
www.postprocess.com/fr/support-removal

SUR LE MÊME SUJET
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
PLASTIFORM
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF