INDUSTRIE DU FUTUR
INDUSTRIE DU FUTUR
Préhenseur d’étau économique
Cette pince-étau à serrage concentrique offre un serrage programmable de 0 à 235 mm. Source : Schunk
Cette pince-étau à serrage concentrique offre un serrage programmable de 0 à 235 mm.
Source : Schunk

Conçu par Schunk, le R-C2 est un préhenseur d’étau avec serrage dynamométrique intégré. Cette pince-étau à serrage concentrique est un système particulièrement économique pour le chargement automatisé de machines-outils et permet d’augmenter considérablement la productivité avec un faible investissement. La prouesse technologique réside dans l’autosuffisance de la pince-étau à grande course et serrage programmable de 0 à 235 mm. Sa double fonction lui permet à la fois la préhension des pièces à usiner dans le magasin et un serrage puissant ajustable jusqu’à 30 KN dans la zone d’usinage. Il offre également la possibilité, grâce à un système de retourneur, de réaliser la première et la deuxième opération et donc sortir les pièces finies sur six faces sans l’intervention d’un opérateur. Le processus de chargement de machine avec le RC-2 débute par la prise de la pièce dans le stockeur directement par l’étau qui fonctionne comme une pince sur le robot. Elle est ensuite transportée jusqu’au système de bridage au point zéro de la table du centre d’usinage où il est positionné avec une répétabilité inférieure à 5 mµ. L’étau est enfin désaccouplé du robot, la pièce est prête pour l’usinage.
www.youtube.com/watch?v=efErikSvnX0 

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF