ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
Roland Bailly, maître des applications ultra-précises

Spécialisée dans l’alimentation par vols vibrants, les outillages et la micro-injection, l’entreprise bisontine répond de A à Z aux cahiers de charges les plus difficiles. Pleinement engagée dans la numérisation de ses processus de fabrication, elle s’appuie sur des ressources humaines extrêmement compétentes et des équipements de dernière génération.

Spécialisée dans le domaine des microtechniques et de l’automatisation, la société Roland Bailly assure des prestations dans trois domaines d’application complémentaires : vibration, outillages et micro-injection. Retour ligne automatique Source : Roland Bailly
Spécialisée dans le domaine des microtechniques et de l’automatisation, la société Roland Bailly assure des prestations dans trois domaines d’application complémentaires : vibration, outillages et micro-injection. Retour ligne automatique
Source : Roland Bailly

Entreprise familiale fondée en 1964, Roland Bailly est un spécialiste reconnu dans le domaine des microtechniques et de l’automatisation, des applications assurées de A à Z. L’activité de cette PME située à Besançon (Doubs), est structurée autour de trois métiers complémentaires : vibration, outillages et micro-injection. "Nous avons créé et développé un concept original d’industrialisation et des solutions globales", explique Thierry Bailly, PDG de l’entreprise et fils du fondateur. "Allant de la conception des pièces à celle des périphériques des machines automatiques, cette démarche a donné naissance à plus de 25 000 applications qui sont en fonctionnement dans différentes usines au monde et tous les secteurs industriels."
Spécialisée depuis plusieurs décennies dans les bols vibrants, la société bisontine réalise des systèmes d’alimentation, de sélection et de tri de pièces adaptés à toutes les configurations, des installations simples mais aussi de plus complexes. "Nos spécialistes, des professionnels compétents et ingénieux, maîtrisent en toute autonomie l’usinage des cuves en fibre synthétique et comportant plusieurs sorties", explique le responsable. "Des installations qui fonctionnent selon le principe de sélection naturelle, par gravité ainsi que les sélections sur l’extérieur de la cuve. Roland Bailly est ainsi le seul acteur sur le marché européen à disposer d’une gamme complète de bols (diamètre 60 à 1 200 mm), grâce à son partenaire et fournisseur, la société Tumac." Cette gamme de produits fiables et particulièrement étendue, répond à l’ensemble des besoins des clients français et internationaux, avec des cuves en matière synthétique, inox, acier, aluminium, de formes conique, amphithéâtre et cylindrique.

La société, la première à avoir créé une formation dans le métier du bol vibrant, a également développé ses propres centrifugeuses ainsi que des convoyeurs. "Ce qui aide nos clients à maitriser l’utilisation, la maintenance et l’optimisation des systèmes de distribution automatique." Certifiée ISO 9001 V2008 ainsi que Datadock, Roland Bailly dispose en permanence d’un stock d’appareils et de pièces détachées livrables sous 24 h. Experte dans l’injection de pièces à parois très fines et d’engrenages, l’entreprise a développé des outillages spécifiques permettant d’éliminer les marques liées à l’injection et à l’éjection des pièces d’aspect. "Nous transformons les principales matières techniques (LCP, PA, PEI, PPS, PEEK) et produisons en petites et grandes séries", confirme l’expert. Doté du logiciel de CFAO (Conception et Fabrication Assistés par Ordinateur) TopSolid de Missler Software, le bureau d’études conçoit et dessine des moules selon les cahiers des charges les plus complexes.

La société a mis en œuvre une machine de fabrication additive Volumic 3D. Retour ligne automatique Source : Volumic
La société a mis en œuvre une machine de fabrication additive Volumic 3D. Retour ligne automatique
Source : Volumic

Une activité estampillée 4.0

Véritable partenaire, ce dernier collabore avec les clients au design du produit et au choix de la matière plastique. Engagée dans la mise en œuvre du concept 4.0 qui se matérialise dans la numérisation de l’entreprise, Roland Bailly a mis en place une GPAO (Gestion de la Production Assistée par Ordinateur) efficace ainsi que l’archivage systématique de toutes les études et données techniques de l’ensemble des affaires qu’elle réalise, ce qui garantit leur traçabilité. "Dans cet esprit, nous testons et effectuons la mise au point des pièces, outillages et équipements que nous réalisons", souligne Thierry Bailly. Un exploit réalisé grâce à un parc machines de dernière génération installé dans une enceinte climatisée (presses à injecter de précision en thermoplastique et au surmoulage d’inserts robotisées, systèmes de chargement/déchargement Erowa, tours à CNC, centres d’usinage à grande vitesse, rectifieuses de très grande précision, machines d’électroérosion, polissage, marquage laser…). Signe des temps, Roland Bailly a mis en œuvre la fabrication additive grâce à une machine Volumic 3D. L’entreprise bisontine a dernièrement intégré dans ses savoir-faire les systèmes de distribution flexibles de type robot-vision.
www.roland-bailly.fr

Roland Bailly en chiffres

Chiffre d’affaires : 4,4 millions d’euros
Effectif : 35 employés

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°152
Mai 2020
En couverture :
La fabrication additive (FA) fait ses preuves dans la recherche ainsi que dans de nombreux domaines industriels. Il lui reste à faire néanmoins, de nombreux progrès pour améliorer la qualité des pièces et la productivité des machines. Quant aux coûts, de nouveaux systèmes, commercialisés pour moins de 100 000 euros, mettent la fabrication additive métallique à la portée des PME. Ici des pièces produites avec la solution du constructeur espagnol Meltio qui s’installe sur une machine-outil ou un robot. Source : Meltio
En couverture :
La fabrication additive (FA) fait ses preuves dans la recherche ainsi que dans de nombreux domaines industriels. Il lui reste à faire néanmoins, de nombreux progrès pour améliorer la qualité des pièces et la productivité des machines. Quant aux coûts, de nouveaux systèmes, commercialisés pour moins de 100 000 euros, mettent la fabrication additive métallique à la portée des PME. Ici des pièces produites avec la solution du constructeur espagnol Meltio qui s’installe sur une machine-outil ou un robot.
Source : Meltio

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Un marché, une idée, un produit
Roland Bailly, maître des applications ultra-précises

USINE DU FUTUR
Des défis et des solutions

DOSSIER
Les exploits de la fabrication additive

FOCUS ENTREPRISE
Meusburger, maître de l’outillage standard

RENDEZ-VOUS BTOB
Micro nano event

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Philipe Lutz, directeur du département AS2M (Institut FEMTO-ST)

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF