ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
Solution pour les petites plages de mesure
Le système de mesure de déplacement inductif eddyNCDT 3070 est compatible avec plus de 100 modèles de capteurs et a été conçu pour les petites plages de mesure inférieures à 1 mm. Source : Micro-Epsilon
Le système de mesure de déplacement inductif eddyNCDT 3070 est compatible avec plus de 100 modèles de capteurs et a été conçu pour les petites plages de mesure inférieures à 1 mm.
Source : Micro-Epsilon

Le système de mesure de déplacement inductif eddyNCDT 3070 mis au point par Micro-Epsilon fournit une résolution dans la gamme submicrométrique et fonctionne à une fréquence limite allant jusqu’à 20 kHz. Développé pour les applications industrielles, il est compatible avec plus de 100 modèles de capteurs et a été conçu pour les petites plages de mesure inférieures à 1 mm. Il est utilisé pour mesurer avec une grande précision le déplacement, la distance, la position, le mouvement de l’arbre et des fentes. Il est adapté aux applications dont les conditions environnementales difficiles exigent une précision maximale : la construction d’installations et de machines, l’industrie automobile, la technologie de l’automatisation et les bancs d’essai. Le capteur et le contrôleur sont tous deux compensés en température. Ainsi, même avec des températures ambiantes fluctuantes, des valeurs mesurées très précises sont enregistrées. Les capteurs sont conçus pour les températures jusqu’à 200°C et une pression ambiante jusqu’à 700 bars. L’eddyNCDT 3070 se compose d’un capteur, d’un câble et d’un contrôleur. Une interface web permet le paramétrage convivial du capteur et du contrôleur. Pour la connexion bus de terrain, une interface Ethernet M12 adaptée au milieu industriel est intégrée. Via les sorties analogiques, les valeurs mesurées peuvent être sorties soit sous forme de courant, soit sous forme de tension.
www.micro-epsilon.fr

SUR LE MÊME SUJET
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
FEMTO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF