INDUSTRIE DU FUTUR
INDUSTRIE DU FUTUR
Système de chargement déchargement évolutif
Le système 3R WorkPartner 1+ améliore la capacité du magasin de pièces et d’électrodes, ce qui facilite les opérations de chargement/déchargement. Source : GF Machining Solutions
Le système 3R WorkPartner 1+ améliore la capacité du magasin de pièces et d’électrodes, ce qui facilite les opérations de chargement/déchargement.
Source : GF Machining Solutions

GF Machining Solutions propose une solution de manipulation des pièces et des outils automatisée et modulaire qui peut s’adapter aux opérations de fraisage, d’électroérosion et micro-usinage laser. Le système 3R WorkPartner 1+ (WPT 1+) améliore la capacité du magasin de pièces et d’électrodes, ce qui facilite les opérations de chargement/déchargement en réduisant l’espace occupé dans l’atelier. L’utilisateur peut choisir la configuration adaptée à ses besoins parmi les huit modèles WPT 1+ disponibles. Il peut ainsi installer un seul magasin et augmenter le nombre de systèmes en fonction de l’évolution de la production. Le système alimente une ou deux machines et s’intègre facilement dans les cellules flexibles grâce à sa capacité variable et à ses variantes dotées d’un contrôle pneumatique des opérations. Les opérations de chargement/déchargement sont rapides grâce à l’accès facile, ce qui réduit le cycle d’usinage. Intuitif, le logiciel WorkShopManager (WSM) du constructeur assure un contrôle rapide et précis des opérations. L’utilisateur peut changer l’ordre des opérations en fonction de ses priorités.
www.gfms.com

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF