REALMECA
REALMECA
Système innovant d’imagerie médicale
Ce système d’imagerie tomographique par contraste de phase fournit des images 3D du sein qui garantiront une meilleure détectivité des tumeurs et des calcifications. Source : ALPhANOV
Ce système d’imagerie tomographique par contraste de phase fournit des images 3D du sein qui garantiront une meilleure détectivité des tumeurs et des calcifications.
Source : ALPhANOV

Le projet XPulse, financé par la région Nouvelle-Aquitaine et par le FEDER, regroupe un consortium de médecins, radiothérapeutes, chercheurs et ingénieurs, dont l’objectif est de réaliser un prototype de mammographie X basé sur l’utilisation de lasers intenses. Le défi du projet XPulse consiste à élaborer un système innovant d’imagerie médicale par contraste de phase exploitant des rayons X générés par lasers intenses, pour une application dans la détection précoce du cancer du sein. Ce système devrait permettre un diagnostic fiable et précoce du cancer du sein tout en réduisant les doses de rayonnement reçues par les patientes. Au terme de la troisième année du projet XPulse, les partenaires : ALPhANOV, Amplitude Laser Group, le laboratoire CELIA, la société Imagine Optic et l’Institut Bergonié, diffusent une vidéo du prototype XPulse. Ce dernier dispose d’un système d’imagerie tomographique par contraste de phase et fournit des images 3D du sein qui garantiront une meilleure détectivité des tumeurs et des calcifications. Il intègre une toute nouvelle technologie de radiographie par rayons X générés par des lasers ultra intenses à très haute puissance. Le mammographe, réalisé par ALPhANOV, dispose d’une source laser développée par Amplitude Laser Group : le Magma 25. L’accès à l’imagerie par contraste de phase est désormais possible grâce au système d’imagerie développé par Imagine Optic qui présente un niveau de définition unique.
www.alphanov.com

SUR LE MÊME SUJET
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10
MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF