ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
Une caméra pour lire les codes miniature
Compact, le Lector61x se caractérise par d’excellentes propriétés de lecture adaptées aux très petits codes, à ceux qui présentent une qualité médiocre ou aux cas d’applications avec des distances de lecture courtes. Il peut même lire des codes qui ne sont pas visibles à l’oeil nu. Source : Sick
Compact, le Lector61x se caractérise par d’excellentes propriétés de lecture adaptées aux très petits codes, à ceux qui présentent une qualité médiocre ou aux cas d’applications avec des distances de lecture courtes. Il peut même lire des codes qui ne sont pas visibles à l’oeil nu.
Source : Sick

La tendance de l’industrie à produire en lot de taille 1 stimule le développement en matière d’automatisation des processus de fabrication. Afin de garantir des temps de passage courts malgré des produits individualisés et de rester compétitif en production, Sick propose des solutions de détection et lecture adaptées. Comme le Lector61x, un appareil compact qui ne mesure que 30 mm x 40 mm x 50 mm et détecte les codes 1D, 2D et empilés. Il trouve ses applications dans l’industrie logistique et automobile, mais aussi dans l’industrie électronique pour assurer la traçabilité des composants. La caméra peut être utilisée également pour l’identification des composants, des appareils et des cartes de circuits imprimés, ainsi que pour le contrôle des codes de date, la sérialisation et la surveillance du contenu d’emballages dans l’industrie des biens de consommation. Grâce à son boîtier compact avec ses câbles intégrés, elle peut être installée de manière optimale dans les lignes de production avec un espace limité. Le Lector61x se caractérise par d’excellentes propriétés de lecture adaptées aux très petits codes, à ceux qui présentent une qualité médiocre ou de cas d’application avec des distances de lecture courtes. Le Lector61x peut même lire des codes qui ne sont pas visibles à l’oeil nu. Grâce à un algorithme astucieux, son décodeur DPM haute performance peut lire les codes gravés au laser ou micro percutés, même en cas de faible niveau de contraste, de contamination ou de code de mauvaise qualité.
www.sick.com/fr

FEMTO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°157
Janvier 2022
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran. Source : Adrien Daste/Safran
En couverture :
La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la fabrication additive, mais pour transformer ce potentiel en succès, il faut mutualiser les efforts de recherche. Le Cetim a donc décidé de réunir sous sa houlette les représentants des différentes actions nationales. Ici un exemple de fabrication additive d’une pièce aéronautique chez Safran.
Source : Adrien Daste/Safran

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Les exploits de la photonique verte

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Comment maîtriser l’usinage des petites séries

FOCUS ENTREPRISE
Trumpf, le champion des solutions globales

DOSSIER
Fabrication additive : la R&D française se structure

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Sandra Liardon, directrice de Micronora

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF