INDUSTRIE DU FUTUR
INDUSTRIE DU FUTUR
VP Molds, maître de l’infiniment petit

Située à Valdahon, en Bourgogne-Franche-Comté, VP Molds est spécialisée dans la fabrication de moules et outillages destinés à l’injection de micro-pièces ou petites pièces techniques de précision. Après avoir investi dans des équipements de production haut de gamme, elle s’est équipée avec le logiciel hyperMill d’Open Mind.

Les clients apprécient la maîtrise de la précision et de la taille des pièces produites par Lamenplast Group qui contrôle l’ensemble du processus de fabrication. Ici un bloc empreinte 16 pièces. Source : Lamenplast Group
Les clients apprécient la maîtrise de la précision et de la taille des pièces produites par Lamenplast Group qui contrôle l’ensemble du processus de fabrication. Ici un bloc empreinte 16 pièces.
Source : Lamenplast Group

Créée pour accompagner le développement de sa société sœur VP Plast (Very Precise Plastics), reconnue comme un leader dans le monde de la micro-plasturgie, VP Molds a été créée en 2000 pour réaliser des moules et des outillages pour l’horlogerie. Elle rejoint ainsi les autres entreprises de Lamenplast Group, à savoir, Sommepp, spécialisée dans les moules haute précision multi-empreintes et Master Plast qui propose l’injection de pièces techniques de taille moyenne.
"Au fil du temps, nous avons fait évoluer son activité vers la fabrication de pièces injectées pour l’aéronautique, l’automobile, la connectique, l’électrique, la parapharmacie ou la cosmétique, sans quitter son domaine historique, l’horlogerie", précise Frédéric Lamendin, l’actuel dirigeant qui l’a rachetée en 1998. Aujourd’hui le groupe compte 80 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros.

Investir pour accélérer le développement et la diversification

En 2018, afin de donner un nouvel élan à l’activité de conception de moules et d’outillages, Frédéric Lamendin décide de transférer une partie de l’activité mécanique à Valdahon. "Sa situation géographique, plus loin de la Suisse, facilite le recrutement des techniciens et outilleurs pour poursuivre le développement du groupe", affirme l’entrepreneur. "Les clients de l’entreprise sont principalement des grands groupes (Schneider Electric, Hager, Radiall, Amphenol Corporation, Aptar, Safran...), qu’il convient de suivre en termes de développement, au niveau international. L’activité à l’export (directe et indirecte) représente environ 60 % de la production. Ces groupes mondiaux apprécient la maîtrise de la précision et la taille des pièces produites par Lamenplast Group, ainsi que le fait que tout soit intégré, du bureau d’études à la pièce finie injectée, en passant par la réalisation des outillages." Pour exploiter pleinement le potentiel de ses moyens de fabrication avancés, la société décide de s’équiper avec une solution de conception et fabrication assistées par ordinateur (CFAO).
Après avoir consulté des confrères et réalisé un benchmark regroupant plusieurs logiciels de CFAO, VP Molds fait le choix du logiciel hyperMill d’Open Mind dont les performances dans les aciers durs et l’usinage d’empreintes ont fait la différence. "Nous avons investi dans des équipements haut de gamme, qu’il s’agisse des centres d’usinage de haute précision Yasda ou des outils coupants Moldino, mais il nous fallait une solution CFAO extrêmement performante", confirme l’entrepreneur. En juillet 2019, VP Molds s’équipe avec le logiciel hyperMill 3 axes. Un an plus tard, l’activité FAO évolue vers le 5 axes, avec l’arrivée d’une nouvelle machine Yasda pour assurer la fabrication de pièces complexes pour le secteur de la cosmétique. "L’équipe d’Open Mind nous a fortement soutenus, avec une assistance particulièrement importante les premiers mois", relève le responsable. "Il s’agissait tout de même de programmer efficacement une machine-outil hors normes, la première machine Yasda 5 axes installée en France." VP Molds produit des pièces unitaires de haute précision (tolérances de 3 à 5 micromètres), ce qui nécessite en moyenne par projet une semaine de programmation et 700 heures de temps de cycle d’usinage. "Après deux ans d’utilisation du logiciel, la programmation de l’usinage est devenue un jeu d’enfant pour nous", témoigne Quentin Solleu, le technicien qui exploite le logiciel hyperMill et les deux machines Yasda.
Après huit jours de formation initiale, sans aucune expérience en CFAO, ce dernier s’est débrouillé seul pendant six mois pour maîtriser parfaitement l’utilisation du logiciel. "Une première expérience réussie qui nous incite à continuer nos développements CFAO", conclut Frédéric Lamendin. "Des projets sont en cours pour remplacer les technologies d’enfonçage et gagner du temps en production. Le groupe va continuer également, à investir dans la partie mécanique et notamment l’usinage."
www.lamenplast.group

SUR LE MÊME SUJET
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10
PLASTIFORM
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°158
Mai 2022
En couverture :
Miniaturisation extrême, réduction du poids et des coûts, meilleures performances mécaniques et respect des contraintes environnementales... Le développement de nouveaux matériaux correspond aux objectifs de nombreuses applications de pointe grâce à leurs propriétés avantageuses et à l’inventivité des chercheurs. Ici l’utilisation des alliages métalliques amorphes 
dans la fabrication additive. Source : Trumpf
En couverture :
Miniaturisation extrême, réduction du poids et des coûts, meilleures performances mécaniques et respect des contraintes environnementales... Le développement de nouveaux matériaux correspond aux objectifs de nombreuses applications de pointe grâce à leurs propriétés avantageuses et à l’inventivité des chercheurs. Ici l’utilisation des alliages métalliques amorphes
dans la fabrication additive.
Source : Trumpf

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Des marchés, des idées, des produits
Realmeca, spécialiste polyvalent du sur-mesure

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
La gravure photochimique, une technologie ultraprécise

FOCUS ENTREPRISE
VP Molds, maître de l’infiniment petit

DOSSIER
L’essor des matériaux nouveaux

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Fondation Concorde, Rapport : Réindustrialiser pour décarboner

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF