« Le monde change, l’industrie se transforme. Alors, le Cetim s’adapte en adoptant une nouvelle identité visuelle qui marque son engagement sous la bannière commune Mecallians portée avec la FIM, l’UNM, Sofitech et Cemeca. » 

Daniel Richet, directeur général du Centre technique des industries mécaniques (Cetim)

Quelles sont les raisons de cette évolution de la marque Cetim ?

Notre rapport au monde change, de nouveaux défis se présentent à nous, industriels, chercheurs, citoyens. Notre regard sur le progrès évolue. L’adaptation de notre économie aux défis énergétiques et écologiques est indispensable car c’est la seule voie pour construire un avenir positif et durable. Néanmoins, cette adaptation écologique ne pourra pas s’opérer sans l’industrie. C’est l’industrie qui permettra de passer de l’éco-anxiété à l’action, tout simplement. C’est elle qui a la capacité d’assurer cette transformation d’envergure.

Quel est le rôle de l’industrie mécanique dans ce changement ?

Pour adapter le monde, il faut adapter l’industrie, la transformer. Un changement qui ne pourra pas se faire sans mobiliser les industries mécaniques. Et c’est tout le sens de la mission du Cetim. Il faudra mettre notre expertise mécanicienne au service de l’industrie, pour qu’elle soit capable de répondre aux défis énergétiques, climatiques, sanitaires, géopolitiques, d’accès aux ressources. Ou encore de développement exponentiel du numérique et de l’intelligence artificielle. 

Comment faire pour atteindre ces objectifs ambitieux ?

Avec la Fédération des industries mécaniques (FIM), son bureau de normalisation (UNM) et ses partenaires de financement et d’assurance-crédit (Sofitech et Cemeca), nous avons créé un rassemblement inédit de toutes les forces mécaniciennes. Il s’agit d’accélérer l’émergence d’une industrie toujours plus souveraine, positive et durable. 

Comment s’appelle cette union et que représente-elle ? 

Nous l’avons baptisée Mecallians, une bannière commune pour mener les combats de l’industrie mécanique. En effet, Mecallians est une solution globale, un levier d’action et d’influence pour concevoir des produits et procédés plus robustes, plus innovants, plus sécurisés. Comment ? Tout simplement en optimisant les structures de coûts, avec des normes et des réglementations communes. La mécanique française s’est dotée, avec le Cetim, d’un outil de recherche mutualisé produisant un effet de levier unique. Il est le seul capable de faire le lien entre la recherche fondamentale et l’industrie, il est l’activateur de l’innovation mécanicienne et le vecteur des progrès génériques qui rendront possibles les transitions énergétiques et écologiques. Concrètement, le Cetim mutualise des moyens pour offrir une gamme complète de services aux industriels mécaniciens. Ces tests, conseils technologiques et formations accompagnent toute la chaîne de production. Objectif : faciliter la mise en fabrication de produits innovants et la montée en gamme des systèmes de production via des investissements judicieusement conçus et mis en œuvre. Le Cetim reste le Cetim, mais il portera désormais le nouveau maillot de l’équipe de France de la mécanique. Nous arborons ainsi fièrement ces nouvelles couleurs et ce M puissant de mécanique et de Mecallians. Puisse-t-il être le symbole du renouveau industriel français et d’une place renouvelée de la mécanique dans l’imaginaire collectif. Sa juste place, celle d’un acteur décisif pour façonner notre vie aujourd’hui et demain. Seul, nous allons plus vite, mais ensemble, nous allons plus loin. C’est pourquoi nous sommes heureux de porter cette bannière et d’adopter, au même titre que la FIM, l’UNM, Sofitech et Cemeca, les couleurs de Mecallians.

www.cetim.fr
www.fim.net
www.unm.fr
www.sofitech.pro
www.cemeca.com

Date de publication : janvier 2024

Partager cet article

Sur le même sujet

  • mai 2024

    Organisme reconnu, France Horlogerie accompagne aussi bien les nombreuses PME que des ETI qui s’activent dans cette filière industrielle d’excellence. Ici la montre électronique conçue par SilMach. Source : Laurent [...]

  • mai 2024

    Flexibles, ces solutions effectuent des perçages inférieurs à 1 mm, d’importants retraits en fraisage et peut changer rapidement le format des dispositifs de serrage de la pièce. Source : Mactech [...]

  • mai 2024

    La gamme d'épurateurs Oilpack répond à l'ensemble des besoins en termes de captation des fluides de coupes ou brouillards d'huile sur les outils de production et de transformation des métaux. [...]