155-018-001.jpg
Ce procédé original mis au point par l’Institut de chimie et biochimie moléculaires et supramoléculaires (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/Insa Lyon/CPE Lyon) et la plateforme 3d.Fab2 combine les avantages de l’impression 3D avec ceux du moulage par injection. Cette solution brevetée de fabrication additive par moulage dynamique est commercialisée par la start-up 3Deus Dynamics. Le matériau, sous la forme d’un liquide visqueux, est déposé par une tête d’impression immergée dans un bac rempli d’une poudre « auto-réparante » : la surface de la poudre se reforme après le passage de la tête. Le bac de poudre forme ainsi un moule dynamique qui supporte le matériau pendant l’impression. Le procédé fonctionne avec des matériaux usuels, sans reformulation, et s’affranchit de la fabrication longue et coûteuse d’un moule. De plus, la poudre peut se mélanger de manière contrôlée au matériau injecté, afin de fabriquer un composite. La résolution atteint 50 microns, et les cadences de production sont proches de celles du moulage par injection.
https://3deusdynamics.com
www.cnrs.fr/lettre-innovation/actus.php?numero=709

Date de publication : mai 2021

Partager cet article

Sur le même sujet

  • janvier 2024

    Le logiciel d'impression 3D TruTops Print permet aux utilisateurs d’imprimer des pièces avec des angles de porte-à-faux de 15 degrés sans avoir besoin de structures de support. Les constructions sont [...]

  • janvier 2024

    Les chercheurs de Femto-ST ont démontré que les atomes de silicium peuvent dissocier des molécules d’azote à température ambiante et sous des pressions très faibles. Source : Femto-ST Des chercheurs de [...]

  • janvier 2024

    Le microscope XperRAM S de Nanobase permet de balayer de larges surfaces avec une grande vitesse grâce à sa technique laser avec un seul miroir Galvo. Source : Nanobase Distributeur des [...]