La France est le troisième marché de robots de l'Union européenne, après l’Italie et l’Allemagne.
Le principal client est l'industrie automobile, avec 22 % des installations en 2022. Source : ABB

La France est le troisième marché de robots de l’Union européenne, après l’Italie et l’Allemagne.
Le principal client est l’industrie automobile, avec 22 % des installations en 2022. Source : ABB

Plus fiables, moins chers et facile à utiliser, les robots connaissent un essor remarquable. Et cette tendance touche aussi les PME, hautement intéressés par la nouvelle génération de robots collaboratifs, des véritables compagnons qui savent souder, plier, usiner, etc. Selon les données de l’IFR (International Federation of Robotics), en 2022 ont été installés plus d’un demi-million de nouveaux robots. Soit 5 % de plus que les installations enregistrées en 2021. L’Asie s’est taillé la part du lion avec 73 % de la consommation, suivie par l’Europe avec 15 % et les Amériques avec 10 %. La Chine représente à elle seule 52 % de la demande mondiale. En Europe, 71 000 nouveaux robots ont été installés en 2022. Le marché français a connu une croissance sensible cette même année : les installations de robots ont augmenté de 13 %, atteignant 7 380 unités. C’est la meilleure année de l’histoire robotique du pays qui constitue le troisième marché de l’Union européenne, après l’Italie et l’Allemagne. 

7 000 installations par an en France à partir de 2024 

« En France, les installations annuelles avaient augmenté de 8 % en moyenne chaque année depuis 2017 », explique Marina Bill, présidente de l’IFR. « Le principal client est l’industrie automobile, avec 22 % des installations, mais l’industrie métallurgique a presque comblé l’écart et détenait également une part de 22 % en 2022. Le marché français de la robotique devrait croître à un rythme moyen à un chiffre en 2023 et rester à environ 7 000 installations par an à partir de 2024. Le plan de relance de 100 milliards d’euros pour les investissements dans les équipements intelligents, qui est entré en vigueur à la mi-2021 en France, soutiendra la demande de robots industriels au cours des prochaines années. C’est l’industrie générale qui poursuivra la modernisation et la décarbonisation de sa capacité de production. » L’année 2023 continuera sur cette lancée avec une hausse de 7 % de la demande de robots, ce qui correspond à environ 590 000 unités neuves. « La tendance devrait se poursuivre en 2024 et les ventes vont atteindre 600 000 unités« , estime Marina Bill. « Des robots toujours plus performants, dont les principaux atouts seront la convivialité, la numérisation et la durabilité. Capables d’être gérés et pilotés par tous les opérateurs, même les moins expérimentés, les robots font désormais partie d’un écosystème numérique connecté, qui comprend le cloud computing, le big data, la 5G, l’Intelligence Artificielle. Ce qui apporte des avantages de coûts, de rapidité et de variété d’applications. La robotique et l’intelligence artificielle vont de plus en plus de pair. Elles peuvent représenter une réponse intéressante aux nécessités de rapatrier une partie de la production vers les pays traditionnels, ainsi que le développement de l’activité commerciale des petites et moyennes entreprises. » Afin de faciliter ce saut qualitatif, l’IFR vient de lancer le projet GO4ROBOTICS. Cette plateforme numérique est destinée aux nouveaux utilisateurs ayant peu de connaissances ou peu d’expérience dans le domaine de la robotique. Elle offre un soutien, des lignes directrices et une aide pour comprendre et utiliser au mieux les dernières solutions.

www.ifr.org

Date de publication : janvier 2024

Partager cet article

Sur le même sujet

  • janvier 2024

    Grandes entreprises ou collectivités publiques, PME innovantes ou multinationales, toutes ces entités sont amenées, dans la gestion de leurs projets, à développer et suivre des plani-fications pour améliorer leurs performances. [...]

  • janvier 2024

    Le cobot mobile KMR iisy peut être utilisé 24h/24 et 7j/7 grâce à ses plots de recharge inductifs. Source : Kuka Conçu par Kuka, le cobot mobile KMR iisy relie [...]

  • janvier 2024

    Ultra-compacte, rapide et extrêmement précise, la micro-machine à commande numérique Silex développée par Enoveas peut être automatisée grâce au système astucieux Base-X d’ICE Automation. Source : Enoveas La miniaturisation permanente des [...]