157-027-001.jpg
Champion de la précision, le constructeur suisse Tornos propose une nouvelle gamme de machines : la Swiss DT. Ces solutions disposent d’une zone d’usinage modulable qui peut accueillir tout type de porte-outils. Une configuration multi-opérations dont le perçage, fraisage, tourbillonnage ou encore taillage d’engrenages ne sont que quelques exemples de sa flexibilité. Économiques, polyvalents et puissants, ces tours sont disponibles en quatre diamètres (13, 26, 32 et 38 mm) et dis-posent en option d’un axe B plug-and-play. À cela s’ajoutent deux axes C, cinq axes linéaires et la machine peut travailler avec ou sans canon. Cette solution dispose de 28 outils maximums, dont 14 outils rotatifs et est capable d’usiner des matériaux différents grâce à ses broches puis-santes (10,5 kW) équipées de roulements céramiques. Capable d’accélé-rer à 10 000 tr/min en 0,3 s, ces dernières ont un couple de 26 Nm. La base en fonte de la machine, optimisée grâce à l’analyse par éléments finis, assure la rigidité de la machine et donc, une meilleure finition de surface des pièces usinées. Le liquide de refroidissement utilisé est à base d’eau et le logiciel Tornos autorise l’usinage autonome en toute sécurité grâce à la fonction intelligente Active Chip Breaker Plus.
www.tornos.com

Date de publication : janvier 2022

Partager cet article

Sur le même sujet

  • mai 2024

    Les participants à cette manifestation ont découvert les dernières innovations du constructeur suisse dans le domaine des logiciels et de l’automatisation des machines. Source : GF Machining Solutions Les participants [...]

  • mai 2024

    Le robot d’assistance à la pose de prothèses de genoux GanyBOT est plus compact, plus ergonomique et abordable que les solutions actuellement disponibles. Source : Ganymed Ganymed développe des solutions [...]

  • mai 2024

    Projet de recherche appliquée, OPTIMAN vise à transformer les processus de production des PME industrielles grâce aux technologies innovantes telles que la robotique, l'intelligence artificielle et le jumeau numérique. Source [...]