158-020-001.jpg
Les chercheurs de l’Institut Femto-st ont réalisé pour la première fois des structures nanorobotiques par pliage en 3D d’une membrane multicouche en proposant en plus leur actionnement par un principe électro-thermo-mécanique. Ces structures nanorobotiques ont des dimensions inférieures à 100 micromètres. Selon les spécialistes de Femto-st, le challenge réalisé est de taille. « Nous avons réussi une opération extrêmement difficile : le pliage de la structure multicouche par bombardement d’ions focalisés à 90°, et surtout la conservation des capacités d’actionnement de la structure après pliage », précise Cédric Clévy, Maître de Conférences à l’Université Bourgogne Franche-Comté et chercheur à l’Institut Femto-st. « À cela s’ajoute, l’intégration de l’actionnement des doigts d’un démonstrateur de micro-pince. » La totalité des travaux, de la conception aux tests de fonctionnement en passant par la modélisation et bien entendu la fabrication, a été réalisée par des chercheurs du département Automatique et Systèmes Micro-Mécatroniques (AS2M) de l’Institut Femto-st. Les étapes de fabrication des membranes de silice et des dépôts d’électrodes d’aluminium selon des motifs prédéfinis ont été effectuées dans la centrale Mimento de l’Institut à partir de masques dessinés et conçus en interne. Les usinages par faisceau d’ions conduisant aux structures 3D et 4D ont été réalisés sur la plateforme µRobotex qui a été intégrée dans le nouveau Centre de Micro et Nano Robotique (https://projects.femto-st.fr/microrobotex/fr). Ce travail répond à un besoin croissant de systèmes permettant la préhension aux petites échelles. En effet, dans la course à la miniaturisation des systèmes et des composants, il est primordial de pouvoir disposer de moyens de préhension performants, parfaitement contrôlables, précis, reproductibles et robustes dans le temps. Ce type de pince a été créée pour permettre de manipuler des molécules isolées (10 à 50 nm), des virus (20 à 200 nm), des nanotubes (25 à 150 nm), des bactéries (1 à 10 µm), des globules (1 à 3 µm), des micro et nano composants de circuits électriques et optiques.
www.femto-st.fr

Date de publication : mai 2022

Partager cet article

Sur le même sujet

  • janvier 2024

    Usinage laser avec la Kern E3 d’un poinçon de presse en carbure de tungstène pour plaquettes d’usinage avec une précision de ± 3 µm. Source : Kern Microtechnik Spécialiste des équipements ultra-précis, [...]

  • janvier 2024

    Les chercheurs de Femto-ST ont démontré que les atomes de silicium peuvent dissocier des molécules d’azote à température ambiante et sous des pressions très faibles. Source : Femto-ST Des chercheurs de [...]

  • janvier 2024

    Ce logiciel de conversion et de simplification de données CAO 3D intègre de nouvelles fonctionnalités de filtrage pour la simplification ciblée et pointue des corps complexes dans les grands assemblages. [...]